We’ve just finished La chambre des officiers by Marc Dugain, this is what our student learning French with Martine, Alan, thought of it:

Je recommanderais ce livre pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, c’est une histoire intéressante, bien racontée. Mais, il y a aussi des raisons plus importantes.

La première guerre mondiale était la première fois que les armes militaires pouvaient infliger des dégâts énormes de loin et hors de vue. En conséquence, beaucoup de soldats ont perdu la vie mais de nombreux autres parmi eux étaient grièvement mutilés. L’auteur a choisi comme thème l’espèce de mutilation qui est, je crois, la plus dure à supporter : la mutilation du visage, puisque c’est par le visage qu’on exprime ses émotions, son être, son « âme », aussi bien que son utilisation quotidienne pour respirer, manger, parler, etc.

L’auteur décrit comment ses trois personnages principaux, Adrien, le narrateur, Henri, l’aristocrate, et Pierre, l’aviateur, rejettent la tentation de se suicider et surmontent leur désespoir afin de prendre plaisir à la vie qui leur reste. Tous les trois réussissent à le faire en dépit de plusieurs rencontres et nouvelles accablantes. De plus, ils convainquent d’autres « gueules cassées » de ne pas se suicider.

C’est, aussi, intéressant à lire la description des opérations chirurgicales faites par les médecins à cette époque. Comme dans toutes les guerres et conflits, beaucoup d’occasions pour l’expérimentation et l’innovation se présentaient.

Well done Alan, for this excellent review in excellent French. If your French doesn’t allow you to read or write as well as Alan, don’t worry, we have classes for all levels in Bristol and Bath with our friendly and native teachers.

Fields marked with an * are required