Alan, one of the talented students learning French in Bristol with Martine, has written the fantastic review below.

Le Mystère Henri Pick : un petit commentaire

Il me semble que ce roman ressemble un peu à un roman russe ou, peut-être, à une symphonie de Sibélius. A part l’histoire principale – un polar hors du commun, bien racontée par l’auteur —  il y a des bribes d’autres histoires qui, à fur et à mesure, se fondent ou peut-être se confondent pour enrichir le conte au cours de la résolution du mystère.  Au début, nous rencontrons les protagonistes, Delphine – la jeune et ambitieuse éditrice—et, ensuite, son amant, Frédéric, un jeune auteur aspirant qui n’a pas encore réussi à être publié.

L’histoire se déroule, pour la plupart, par l’intermédiaire de conversations entre des personnages en paires (« les duos »). Par exemple, il y a :

Gourvec (le fondateur de la bibliothèque des refusés) et Magali son assistante ;  les parents de Delphine ; Delphine et Madeleine—la femme de Pick ; Joséphine, la fille de Pick et son détestable mari  Marc ; ……..etc…..etc.

Parmi ces rencontres, Il y a des situations bien amusantes – par exemple, quand Gérard Misson, le nouveau propriétaire de la crêperie (qui est redevenue une pizzeria) cherche de l’inspiration littéraire en s’asseyant à une table à la façon imaginée d’Henri Pick  Il y a aussi des situations torrides,  comme la rencontre entre Magali (une femme mariée qui avait négligé sa silhouette) et le jeune auteur aspirant, Jérémie. Et, de temps en temps, Delphine et Frédéric—c’est après tout, un roman français !

Mais, il y a aussi des moments très émouvants, comme la rencontre entre Rouche, le détective littéraire, et Marina, l’ancienne femme de Gourvec. Marina était bien soulagée de croire que son mari avait écrit le roman pour elle (quoique ce ne soit pas la vérité).

Et, on s’approche à la grande finale : le dénouement par Frédéric – l’auteur raté qui a réussi fortissimo mais qui reste toujours inconnu !!

Et si quelqu’un découvre, dans la bibliothèque des refusés, « L’homme qui dit la vérité » ……….??

Une question pour les critiques : « le roman de Pick », aurait -t-il été publié sans le roman du roman ?

Even if you don’t have Alan’s talent for reading and writing (bravo Alan!), you are very welcome to join us. At the moment we are organising our intensive courses in Bath and Bristol (and beyond) as this is online. Contact us below for more information.

Fields marked with an * are required