Read below some creative writing in one of our French classes in Bristol, online In the next few weeks you will be able to follow Allifré the dog in his travels:

John, dans la classe de Martine du vendredi matin, a suggéré que chaque étudiant écrive les aventures d’un chien qui suit une personne ou des personnes qui passent par la gare du Nord (Merci John!). A la fin de chaque aventure. le chien,  prénommé Allifré, se retrouve à la gare du Nord d’où il repart pour une nouvelle aventure. Vous pouvez le suivre à travers les siècles, sur terre et même sur la lune. Première partie ici Deuxième partie ici Quatrième partie ici

Allifré et Monet

lundi

Cher Gascon,

Eh bien, en début de soirée, je suis arrivé à Giverny, en Normandie, avec M. Claude Monet.  Peut-être l’as-tu vu se lier d’amitié avec moi ce matin, alors que je dégustais mon café et mon croissant habituels dans ton café/bar de la bonne vieille gare du Nord.  Il est évidemment tombé sous le charme de ma beauté (mais qui ne le fait pas ?) et, me croyant abandonné, il m’a invité à rentrer chez lui. 

Quoi qu’il en soit, M. Claude est apparemment un peintre et il vit dans une très jolie maison à Giverny. Il a l’air vraiment cool et il a partagé son camembert avec moi, alors n’est-ce pas de l’amour? Il porte un grand béret et un foulard, ce que j’adore.  Je les ai déjà empruntés et je trouve qu’ils me vont très bien – qu’en penses-tu ?

Mais le petit Claudey n’était pas très content de moi, quand nous sommes arrivés et que j’ai immédiatement levé ma patte contre le truc en bois qui se trouvait sur la terrasse.  Apparemment, c’est son chevalet et il n’est pas du tout autorisé de faire pipi contre ! 

Eh bien, il est temps de faire une sieste devant la cheminée.

mardi

Gascon ! Je me suis bien amusé aujourd’hui ! 

La maison ici à Giverny, a un grand jardin et un grand étang avec un pont.  L’étang est fabuleux pour se baigner, même s’il est complètement rempli de nénuphars.  M. Claude n’arrête pas de dire à quel point les fleurs de nénuphar sont si belles et à quel point il aime les peindre.  Je suppose qu’elles sont belles, mais il n’y a pas de quoi s’exciter. 

Quoi qu’il en soit, j’ai passé la journée à sauter du pont dans l’eau, à nager et à chasser les grenouilles qui vivent sur les feuilles de nénuphar.  Je me sens assez épuisé rien qu’à y penser. 

M. Claude a passé l’après-midi à peindre la scène.  Entre toi et moi, Gascon, je ne pense pas qu’il soit très doué pour la peinture.  Ses tableaux ne sont que des taches de couleur et il m’a complètement raté !  Je lui ai même donné un coup de pouce et j’ai fait en sorte de me tenir près de lui chaque fois que je me secouais.  Personnellement, je pense que l’effet de l’eau que j’ai créé sur sa toile était assez bon, donc je ne sais pas pourquoi il criait autant et était si en colère ?

mercredi

Il a plu sans arrêt aujourd’hui, alors je l’ai passé principalement à l’intérieur.  Mais, tu me connais, je peux toujours me divertir.  Aujourd’hui, j’ai tenu Mme Claude occupée et divertie.   D’abord, nous avons joué au jeu ‘du sol propre et des pattes boueuses’.  Pendant qu’elle nettoyait le sol, je me suis occupé à enterrer un os dehors dans la boue, puis dès que la dernière tomette a été nettoyée, je me suis précipité et j’ai couru dans toute la cuisine en essayant de laisser autant d’empreintes de pattes que possible sur les carreaux.  J’en ai réussi 30, avant qu’elle m’ait poursuivi avec son balai. 

Plus tard, je lui ai tenu compagnie pendant qu’elle faisait une grande tarte au faisan….. J’étais très bon élève Gascon, et je l’ai observée très attentivement.  Elle m’a dit que j’étais un “bon chien” et m’a donné mon propre faisan pour jouer.  Je l’ai appelé Faisal.  Faisal, c’est un beau doudou, mais il n’a pas très bon goût ! Finalement, je n’ai pas pu résister plus longtemps et j’ai volé une grande part de tarte.  Du coup, Madame Claude ne m’a pas appelé “bon chien” à ce moment-là.  Quand même! Je ne peux pas répéter ce qu’elle a dit, car c’était assez impoli et pas du tout gracieux.  ( à l’époque veut dire autrefois)

Jeudi

Madame Claude est toujours en colère contre moi.  Je ne pense pas que ce soit la raison pour laquelle elle a aiguisé ses couteaux aujourd’hui, mais je ne prends pas de risque !  

Il faisait encore beau aujourd’hui, alors j’ai passé la majeure partie de la journée à faire la sieste à côté de M. Claude, pendant qu’il peignait.  Il peint TOUJOURS l’étang et les nénuphars.  Vraiment ?  Combien de temps ça prend ? !  Je lui ai apporté différents trésors enfouis pour qu’il les regarde à la place, mais il n’était pas intéressé.  Pour être honnête avec toi, il est un peu ennuyeux et il ne veut même pas me sortir pour rencontrer les filles du village. 

Dans l’ensemble, je pense que la vie à la campagne est un peu calme pour moi Gascon.  Et ça m’a manqué de ne plus pouvoir bavarder ensemble autour d’un café et de regarder le monde passer depuis notre point de vue sur le quai numéro 1.  J’ai donc décidé de prendre le premier train pour Paris demain matin.  Commence à préparer le café !

Mais avant cela, je pense que j’ai besoin de manger et de dormir sur le canapé. 

À demain, mon ami. 

Bisous, Allifré

Merci Anne, et bravo!

If you are interested in the Impressionists, you might want to join our next workshop, Le Paris d’Haussmann vu par les Impressionnistes.

Watch out for the next instalment – follow us on Facebook to be sure not to miss it. You can join us for French tuition in Bath and Bristol at any time.

Fields marked with an * are required