Read below some creative writing in one of our French classes in Bristol, online In the next few weeks you will be able to follow Allifré the dog in his travels:

John, dans la classe de Martine du vendredi matin, a suggéré que chaque étudiant écrive les aventures d’un chien qui suit une personne ou des personnes qui passent par la gare du Nord (Merci John!). A la fin de chaque aventure. le chien,  prénommé Allifré, se retrouve à la gare du Nord d’où il repart pour une nouvelle aventure. Vous pouvez le suivre à travers les siècles, sur terre et même sur la lune.

Deuxième partie ici Troisième partie ici

Allifré rencontre Tintin, Milou et un invité spécial

Et bien me revoilà à La Gare du Nord.

Je me demande pourquoi j’ai toujours l’air d’être jeté dans une gare ferroviaire alors qu’une célébrité en a assez de moi. Ce n’est pas le meilleur endroit pour qu’un chien se fasse larguer – ils ne me vendront pas de billet de train – simplement parce que je suis un chien?

En tous cas, j’aime m’asseoir devant le café de la gare, boire un expresso et regarder le monde passer. Beaucoup de gens se précipitent; la plupart d’entre eux vont travailler – mais à quoi ça sert de se précipiter juste pour arriver à temps à un bureau pour faire une tasse de café – je pourrais les comprendre qu’ils se précipitent s’ils devaient obtenir un biscuit pour chien gratuit – peut-être que je devrais écrire une lettre de suggestion au Monde ou au Figaro.

Ah – mais qu’avons-nous ici un homme facile à reconnaître avec sa coiffure rock and roll des années soixante et sa belle chienne blanche – oui c’est Tintin et Milou et l’homme à côté d’eux, habillé d’une combinaison spatiale et portant un bocal à poissons – non c’est un casque et c’est M. Armstrong – M. Neil Armstrong!

Quel coup de chance – je vais les accompagner – quelle est la prochaine étape de ma vie, je me demande.

Après un long voyage en train, nous sommes descendus dans un village reculé près des Pyrénées où nous avons été accueillis par un Américain en uniforme militaire qui a salué tout le monde – il nous a même salué Milou et moi – il pensait probablement que nous étions un couple – si seulement!

L’Américain nous a conduits dans sa voiture, qui avait des drapeaux américains sur le capot. Nous sommes arrivés dans un champ qui avait une fusée spatiale et une billetterie – M. Armstrong nous a tous acheté des billets aller- retour pour la lune et 2 heures plus tard nous avons atterri – oui nous avons atterri sur la Lune.

J’étais maintenant tombé amoureux de Milou – j’avais toujours voulu avoir une relation avec une actrice de télévision.

Moins de 10 minutes après l’atterrissage, tous les deux, Milou et moi, étions assis sur la terrasse du Moon Cafe – quel régal – comme je l’ai dit à Milou – que pourrais-je vouloir de plus dans la vie – café, biscuits, une belle chienne et regarder le monde qui passe – regarde là, c’est comme je l’ai indiqué la Terre qui passe.

C’était de courtes vacances, nous avons fait les choses touristiques habituelles; le tour des cratères, le voyage côté obscur etc., – J’ai dit à Milou que Pink Floyd avait écrit leur fameux album “The Dark Side of the Moon” ici et elle m’a cru, blonde typique! Puis au bout de 3 jours nous sommes repartis sur terre dans la même fusée qui nous avait amenés sur la lune.

Le site d’atterrissage sur Terre devait être la Baie de Biarritz et de là nous finirions par rentrer à Paris en train. Cependant, M. Armstrong a commis une erreur en introduisant les instructions de navigation dans l’ordinateur de la fusée pour notre voyage de retour. Il a raté l’instruction de la Baie de Biarritz et n’a inscrit que l’instruction pour aller à Paris. Nous avons donc atterri dans le lac de plaisance modèle près du Louvre – oui le lac du Jardin des Tuileries – M. Armstrong a blâmé Google Maps!

De là, nous avons pris un taxi pour la Gare du Nord où je me trouve une fois de plus – assis devant le café où je regarde les gens se précipiter au travail pour préparer une tasse de café.

 Je vous entends demander où sont Tintin, M. Armstrong et surtout où est mon amante Milou. Eh bien, comme ils partaient dans le train pour St Tropez – elle a crié par la fenêtre du train – ne m’appelle pas, je t’appellerai.

C’est la vie!

John

Fantastic idea, thank you John!

Watch out for the next instalment – follow us on Facebook to be sure not to miss it. You can join us for French tuition in Bath and Bristol at any time.

Fields marked with an * are required